NOTRE PROJET

Remettre l'Humain au coeur de tout

Chapitre 2 : 

Notre chemin est long mais nous avançons à petit pas. Cela fait désormais un mois que nous avons commencé et nous sommes toujours déterminés et convaincus d'y arriver. Nos échanges avec les différentes administrations nous ont fait réfléchir et murir notre projet.

L'ambition est toujours de créer 30 places pour des jeunes en situation d'handicap et 5 places de répit pour des enfants, mais nous envisageons désormais de le faire en plusieurs bâtiments - c'est la tendance politique du jour!

Le tout c'est d'avancer et de concrétiser et pourquoi pas multiplier le choix de lieux de vie pour nos jeunes.

---

Chapitre 1 :

Il est temps d’envisager l’habitat des citoyens en situation de handicap comme un enjeu. Il est primordial de créer des lieux de vie leur permettant de s’y sentir « chez eux » par l’existence d’espaces privés ; de pouvoir choisir leurs activités et leur rythme de vie ; d’être immergé le plus possible dans la vie sociale ordinaire ; de participer et contribuer à la vie de la cité. de s’approprier leur environnement ; de bénéficier d’un accompagnement adapté. Le « chez soi » et les services indispensables à l’accompagnement des personnes en situation de handicap ne doivent plus passer par une mise à l’écart (même protectrice !), mais par une solidarité insérée dans le droit commun et la vie dans la cité.

Nous souhaitons un projet contemporain, centré sur l’humain afin de respecter les goûts et les rythmes de vie de chacun avec un bel espace individuel ainsi que des espaces partagés.

Le projet est la création de 5 pavillons pouvant accueillir chacun 5 adultes en situation de handicap mental. Au sein de chaque pavillon, chaque résident disposera de son espace (chambre, salle de bains et sanitaire), décoré selon ses goûts et avec un mobilier « démédicalisé », tout en respectant les normes de sécurité applicables à ce type d’hébergement.

Nous prévoyons également un pavillon de « répit » dédié à 5 enfants dont les familles ont besoin d’un temps de repos et qui n’ont pas de solution satisfaisante aujourd’hui.

Chacun de ces pavillons disposera d’espaces communs tels que salon, salle à manger, cuisine, lingerie. Les résidents seront accompagnés par une « maman » de maison pour les aider dans les tâches quotidiennes (repas, linge, etc.).

L’ensemble des résidents aura accès selon ses besoins et ses souhaits à un pavillon commun qui comprendra un espace activités (ludothèque, médiathèque,…), un espace soins (kinésithérapeutes, orthophonistes, psychomotriciens, snoezelen…) et une petite cafétéria pour recevoir les familles.

En plus des activités intérieures, des espaces extérieurs divers (sport, potager) seront à la disposition des résidents et de leurs accompagnants.

Le « VILLAGE DE TARA » sera situé proche des commodités urbaines afin de favoriser l’inclusion dans la cité, l’accès aux services, aux loisirs et la mixité sociale car il est important pour les personnes en situation de handicap mentale de développer des contacts et des échanges sociaux.

Le projet tel que nous l’imaginons permettra aux résidents de maintenir les repères du quotidien grâce à une proximité avec les familles et avec les « copains » des structures « écoles ». 

Les différentes activités proposées et l’accompagnement centré sur la personne favoriseront le maintien des capacités mentales et physiques de chaque personne.